Ce nouveau livre montre que les traductions précédentes du Cantique des Cantiques en ont gravement supprimé l’érotisme… à cause de traducteurs culs-bénis... la bible est grivoise...parfois presque triviale...
C’est la raison pour laquelle ce livre est une nouveauté en ce qu’il cherche à restaurer une traduction vraie… et étonnante.

Voici l’exemple d’un passage du Cantique des Cantiques (chap. 5, versets 3-4) dans une traduction de Fillion en 1899 :
4 Dilectus meus misit manum suam per foramen,
et venter meus intremuit ad tactum ejus.

4. Mon ami a passé sa main par l'ouverture de la porte,
et mes entrailles se sont émues au bruit qu'il a fait.

La véritable traduction est : « 4. Mon ami a mis sa main par le trou, et mon ventre sur le champ s’est mis à frémir. » . Le texte original canonique étant : « 4 Dilectus meus misit manum suam per foramen, et venter meus ilico intremuit. » (Cdc 5, 3-4) !!!

. Cette traduction de Fillion, de même d’ailleurs que la bible liturgique catholique, change ventre par entrailles… ce qui est beaucoup plus distingué… et invente totalement une porte qui n’existe pas du tout dans le texte canonique ! Mais de plus il change frémir par s’émouvoir !… et remplace carrément le toucher « tactum » de l’ami par son bruit… sans le dire cette fois-ci !!! En effet son texte latin écrit « venter meus intremuit ad tactum ejus » (Cdc 5, 4), ce qui signifie « mon ventre a frémi au toucher de lui (le fiancé) » ! De ce fait la traduction de Fillion transforme un frémissement corporel du ventre de la fiancée dû au toucher du fiancé, par son émotion mentale due au bruit qu’il fait à une porte qui n’existe pas ! Comme dans la traduction des évêques francophones, l’érotisme est supprimé…

Dans le Cantique des Cantiques, les mots originaux ayant un double sens, dont l’un plus érotique, ce livre montre en regard le texte original, ainsi que les deux possibilités de traduction.
L'auteur, titulaire d'un MBA, ancien directeur de projet informatique, a entrepris une étude plus littérale des textes canoniques catholiques, dont la bible, qui l'a conduit a débuter une carrière d'exégète. Cet érotisme biblique refusé par des traducteurs culs-bénis… est certainement une des raisons qui ont porté à adopter une mauvaise tradition de lecture de la bible uniquement au sens figuré… totalement déconnectée de la réalité du texte biblique…

* * *

  • Livre de Reliure: Paperback
  • Catégories: Book
  • Editeur: Anté-Matière
  • Édition: 1